Quelles sont les aides pour le logement au Crous ?

Il est souvent difficile pour les jeunes étudiants de se loger. Pourtant, il existe de multiples aides financières pouvant vous apporter davantage de sérénité. Quelles sont les aides au logement spécifiques aux résidences universitaires du Crous ? Quels critères sont pris en compte pour obtenir les allocations APL, ALF ou ALS ? Il existe également d’autres aides financières complémentaires, cumulables avec les aides précitées, telles que les aides régionales au logement des étudiants, ou le chèque énergie.

Quelles sont les aides au logement spécifiques au Crous ?

Les Crous peuvent aider les étudiants lorsqu’ils ont moins de 35 ans au 1er septembre de leur année de formation (cette limite d’âge ne s’appliquant pas aux étudiants handicapés).

Pour bénéficier de cette aide, il faut que ces étudiants connaissent des difficultés financières passagères.

Enfin, il doit s’agir de fonds destinés à poursuivre leur formation initiale. Ce qui exclut l’hypothèse d’une aide au logement du Crous en cas de formation continue.

Votre dossier sera étudié au préalable en commission par le Crous.

L’aide atteindra 2 701 euros au maximum. Dans l’hypothèse où plusieurs aides ponctuelles du Crous seraient accordées à un étudiant, leur montant total ne pourrait excéder 5 402 euros chaque année.

Parfois, le Crous peut verser par anticipation une aide ponctuelle sans examen préalable par la commission.
Il faut toutefois que votre situation justifie cette aide. Cette décision relève du directeur d’un Crous.
Le montant de cette aide financière anticipée est de 500 euros maximum.

Quelles sont les allocations au logement pour les étudiants ?

Les étudiants logeant dans des résidences gérées ou conventionnées par le Crous peuvent aussi bénéficier d’aides au logement indépendantes de cet organisme. Il s’agit de l’aide personnalisée au logement (APL), de l’allocation logement à caractère social (ALS), et de l’aide à l’allocation de logement à caractère familial (ALF). Elles sont gérées par la CAF (Caisse d’allocations familiales) ou la MSA (Mutualité sociale agricole).

Il est impossible de cumuler ces 3 allocations.

En fonction des situations, leur montant oscille entre 100 euros à 250 euros par étudiant.

Voici les critères d'obtention communs à ces 3 allocations :

Vous devez être étudiant français ou étranger (avec un titre de séjour en cours de validité).

  • Votre logement remplit les conditions de décence requises.
  • Aucun lien de parenté n’existe avec le propriétaire du logement.
  • Vous et votre famille (parents) possédez des ressources financières (salaire, bourse…) inférieures à certains plafonds. Vos ressources sont calculées à partir des 12 mois précédents (et actualisées tous les 3 mois).
  • Ces aides au logement cumulables avec celles du Crous ne sont possibles que si votre logement du Crous constitue votre résidence principale.

Le 1er paiement de l’une de ces 3 aides au logement intervient généralement 2 mois maximum après la demande.

L'APL

Votre demande d’APL sera examinée à partir de plusieurs critères :

  • Votre situation familiale (si vous êtes seul, en couple ou en colocation).
  • L’emplacement et le loyer du logement.
  • Si vous êtes colocataire, vous devez être âgé de moins de 35 ans.

Attention

L’APL ne s’applique que pour les logements situés en métropole (donc hors départements d’outre-mer). Vous ne pourrez pas recevoir cette aide pour votre logement au Crous si vous êtes rattaché au foyer fiscal de vos parents et qu’ils payent l’impôt sur la fortune immobilière (IFI).

L'AFL

L’ALF s’applique aux logements situés en métropole, mais aussi dans les départements d’outre-mer.

Tous les locataires et certains sous-locataires (s’ils sont âgés de moins de 30 ans) peuvent en bénéficier.

On vous accordera l’ALF dans plusieurs cas :

  • Si vous bénéficiez de prestations familiales ou de l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé (AEEH).
  • Si vous n’avez pas droit à l’AEEH ou à des prestations familiales, mais que vous avez 1 enfant à charge (âgé de 21 ans maximum).
  • Vous pouvez bénéficier de cette aide au logement dans une résidence du Crous si vous êtes enceinte et seule depuis le 1er jour du mois civil après votre 4e mois de grossesse et jusqu’au mois civil de la naissance de votre enfant.
  • Vous n’avez aucun enfant à charge, mais vous êtes marié. 
  • Vous avez à votre charge un ascendant direct de plus de 65 ans (ou de plus de 60 ans inapte au travail, ancien combattant ou ancien déporté), dont les ressources ne dépassent pas le plafond de l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA).
  • Si vous avez à votre charge un ascendant, descendant ou collatéral handicapé, vous pouvez également recevoir cette allocation pour un logement au Crous. Il doit s’agir d’une incapacité permanente de 80% minimum. Ou alors, si le handicap de cette personne a été estimé suffisamment important par la commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées pour l’empêcher de trouver un emploi.

L'ALS

Vous pouvez faire une demande pour l’ALS si vous êtes dans l’une des situations suivantes :

  • Locataire.
  • Sous-locataire (déclaré au propriétaire) d’un logement loué intégralement ou partiellement, à la condition d’être âgé de moins de 30 ans.
  • Vous ne devez avoir aucune personne à votre charge. – Vous devez avoir un titre de séjour valide si vous êtes un étudiant étranger.

Les aides complémentaires au logement étudiant

Hormis les aides pour un logement au Crous précitées, il existe des aides financières locales pour faciliter la location d’habitation par des étudiants. Elles peuvent être d’initiatives municipales (comme l’Aide à l’Installation dans un Logement pour les Étudiants, mise en place par la ville de Paris) ou régionales (notamment les aides à la mobilité internationale).

N’oubliez pas que les aides au logement sont cumulables avec d’autres aides financières étudiantes, par exemple, l’aide au mérite ou les chèques énergies.

FAQ

Rendez-vous sur www.messervices.etudiant.gouv.fr, remplissez votre dossier social étudiant, puis formulez vos vœux (4 maximum), dans la même ville ou dans des villes différentes. Si un logement vous est attribué, vous pourrez alors demander une aide au logement au Crous. Il existe une phase d’attribution préalable des logements du Crous, avec 4 tours d’attribution (du 3 mai au 4 juillet) durant lesquelles les étudiants boursiers sont prioritaires, puis une phase complémentaire qui débute le 12 juillet.

Remplissez votre dossier social étudiant (DSE) à partir du 23 mars, jusqu’au 15 mai 2023 maximum.
Vous devez avoir moins de 28 ans et remplir certains critères de revenus (tout comme vos parents).

Vous devez bénéficier d’un titre de séjour valide si vous êtes un étudiant étranger.

D’autres paramètres comptent, comme l’éloignement géographique de votre domicile familial et le nombre de personnes constituant votre foyer familial. Ces critères sociaux sont d’ailleurs similaires à ceux qui déterminent les aides pour un logement au Crous, que vous pourrez recevoir si une habitation en résidence universitaire vous est attribuée.

Après attribution de votre logement par le Crous, vous devez verser le dépôt de garantie (qui sera déduit de votre 1er loyer).

Au préalable, vous devez présenter certains documents (règlement intérieur de la résidence étudiante signé, contrat de cautionnement, certificat d’inscription pour l’année universitaire, attestation d’assurance habitation Crous couvrant au minimum les risques locatifs…).

Puis, à partir du 1er septembre, vous pourrez emménager dans votre logement du Crous.

Partager l’article sur

Facebook
Twitter
Linkedin
puce-lit

Stop aux punaises de lit

Inclus dans nos assurances !