ALS ou APL : quelles sont les différences ?

L’ALS et l’APL sont des aides financières auxquelles les étudiants ont droit. Elles servent à réduire le montant de leur loyer. Leur versement dépend de plusieurs critères : ressources financières de l’étudiant et de son foyer familial, ressources de la personne avec qui il vit en couple, caractéristiques du logement, temps d’occupation, loyer. Alors, ALS ou APL, quelles différences entre ces régimes ?

L'Allocation au Logement à caractère Social (ALS)

L’ALS est une aide financière pour les personnes défavorisées.

Elle est versée aux étudiants français ou étrangers détenteurs d’un titre de séjour valide.

Le versement de l’ALS dépend de tes conditions de ressources financières, ainsi que celles de la personne avec qui tu vis en couple, de la composition, des ressources et du nombre de personnes à charge au sein de ton foyer familial.

Ces ressources sont évaluées en fonction des 12 mois précédents, et actualisées automatiquement tous les 3 mois.

Quelle différence majeure existe entre ALS et APL ? L’ALS sera versée si tu ne peux prétendre ni à l’allocation de logement familiale (ALF), ni à l’aide personnalisée au logement (APL). 

Pour ces 3 aides, en cas de changement de situation dans ta vie familiale ou professionnelle, tu dois déclarer ce changement à la CAF (caisse d’allocation familiale) ou à la MSA (mutualité sociale agricole).

La CAF ou la MSA récupèrent automatiquement le montant des ressources, tu n’as donc pas à t’en occuper.

Le versement de l’ALS dépendra aussi du prix de ton loyer et de l’emplacement de ton logement.

🏠

Pour la recevoir, tu dois être soit locataire, soit sous-locataire déclaré à ton propriétaire, et être âgé de moins de 30 ans (ou hébergé par un accueillant familial), soit colocataire.

Tu peux également en bénéficier si tu habites dans un foyer d’hébergement.

Entre ALS et APL, aucune différence sur ce point : tu peux les recevoir, que ton logement soit une location meublée ou non meublée, du moment qu’il s’agit de ta résidence principale.

Ton logement doit aussi répondre à des conditions minimales d’occupation (8 mois sur 12).

Si tu vis en colocation, mieux vaut toutefois opter pour une garantie perte de clé dans ton assurance habitation : la perte des clés du logement par l’un des colocataires risquerait d’impacter tous les autres.

😔

Aide personnalisée au logement (APL)

Comme pour l’ALS, tu dois adresser ta demande d’APL à la CAF ou la MSA.

Comme l’ALS, l’APL est destinée aux personnes aux revenus modestes.

Pour y être éligible, il faut que tu habites dans un foyer d’hébergement conventionné, ou que tu sois locataire, colocataire ou sous-locataire déclaré au propriétaire de ton logement.

Pour l’ALS comme pour l’APL, pas de différence si tu es sous-locataire : tu peux habiter un logement loué intégralement ou partiellement, mais tu dois cependant être âgé de moins de 30 ans ou être logé chez un accueillant familial.

Ton logement doit être ta résidence principale, dans laquelle tu dois passer au moins 8 mois sur 12.

Le montant de l’APL dépend de tes ressources et de celles de ton foyer familial, du montant de ton loyer et de ta situation familiale, ou des ressources de la personne avec laquelle tu vis en couple.

💶

En conclusion, il n’y a presque pas de différences entre les conditions d’obtention de l’ALS et celles de l’APL.

FAQ

Tu peux faire une demande pour l’ALF si tu es locataire ou sous-locataire.

Il faut te rendre sur le site de la CAF ou de la MSA.

L’ALS sera versée à partir du 1er jour du mois suivant le mois de traitement de ton dossier. Le délai de versement peut parfois prendre 2 mois.

Tu la recevras tous les 5 du mois.

L’APL est due à partir du 1er jour qui suit le mois de ta demande. Son versement intervient également tous les 5 du mois.

Il n’y a pas de différence entre le versement de l’APL et de l’ALS : elles sont généralement versées à ton bailleur, qui les déduira du montant de ton loyer.

Partager l’article sur

Facebook
Twitter
Linkedin
puce-lit

Stop aux punaises de lit

Inclus dans nos assurances !